Tendance mode : de vraies différences entre sneakers et baskets ?

person Posté par: Anthony list Dans: Histoire de la mode Sur: comment Commentaire: 0 favorite Frappé: 1599

C’est peut-être une question de génération ou encore une vraie interrogation sémantique mais franchement, entre les sneakers et les baskets, existe-t-il une vraie différence ? Si elles font partie de notre vie quotidienne depuis maintenant plusieurs années, que ce soit pour faire du sport, pour adopter un look sportwear ou urbain ou parce qu’elles sont tout bonnement hyper confortables, on arrive à en perdre notre latin face çà un vendeur de chaussures : alors pourquoi distingue-t-on les baskets des sneakers aujourd’hui ? Les deux termes sont-il de parfaits synonymes ? Les chaussures sont-elles les mêmes ? Certains disent que les baskets seraient davantage dédiées au sport alors que les sneakers seraient davantage un accessoire mode pour parfaire son style. Effectivement, il pourrait exister quelques petites différences subtiles entre les deux…suivez le guide !

Différences entre sneakers et baskets, un peu d’Histoire…et de sémantique !

Petite histoire de la chaussure de sport

A l’origine des deux appellations : le sport, il n’en fait aucun doute. Mais les baskets sont les premières à apparaître sur le marché au 19e siècle. A l’époque, elles sont équipées d’une semelle très dure, rigide et résistante et deviennent l’accessoire privilégié des sportifs, de haut niveau. Avec le temps leur design a évolué pour devenir un peu subtile pour en faire les chaussures les plus portées en Europe et dans le monde. Pourquoi le terme « baskets » ? Parce qu’il fait référence au silence des semelles sur le sol contrairement à des chaussures traditionnelles, plus bruyantes. Et pour la petite anecdote afin de briller en société, on attribue leur invention à James Naismith, l’inventeur du basket-ball.

Plus tard, les « baskets » se sont perfectionnées grâce à Charles Goodyear (oui, comme la célèbre marque de pneus et vous allez comprendre pourquoi !). Inventeur du caoutchouc « vulcanisé » il a donc eu l’idée d’en équiper les modèles pour un effet plus agréable à porter et une plus grande souplesse. Moins rudes, moins rigides, les consommateurs ont alors trouvé ces nouvelles chaussures particulièrement confortables mais surtout incroyablement silencieuses. Comme si l’on pouvait se faufiler partout sans que personne ne nous entende…Et justement, c’est de là qu’est apparu le terme « sneakers » qui fait renvoie au verbe anglais « to sneak », « se faufiler » en français.

Si les sneakers font donc partie de la famille des baskets, elles ont connu une formidable notoriété et de manière assez rapide surtout lorsque Chuck Taylor, Mick Jagger ou Michael Jordan ont commencé à en porter. Plus stylées, plus tendances, les « sneakers » sont devenues à la mode.

De leur côté, les fabricants de baskets ont continué quand même continuer le développement de modèles plus traditionnels et davantage concentrés sur l'aspect sportif. Les baskets se sont aussi déclinées en plusieurs variantes, suivant la pratique sportive de chacun : caractéristiques, rembourrage, coupe ou semelle, ont été adaptées à chaque type de sport pour un soutien optimal.

Même origine mais des destins différents

Une même famille, des destins différents. Car oui, vous l’avez bien compris, les baskets et les sneakers ont des racines bien ancrées dans le monde du sport et c’est bien leurs évolutions respectives qui va opérer une séparation entre les deux. Et l’on pourrait dire que finalement les baskets ont gardé l’âme du sportif, du terrain de sport, du dépassement de soi, des performances, de la technologie…Quant à la sneaker elle a sublimé le style sportswear pour rendre plus élégant, plus chic, plus tendance le bon vieux jogging-baskets. Du terrain de sport jusqu’aux podiums, la sneaker a amené le sport à la ville. On notera qu’un vrai tournant décisif a lieu dans les années 80 après l’arrivée de Michael Jordan chez les Chicago Bulls et la signature du contrat de sponsoring historique entre Adidas et les rappeurs du groupe Run-DMC. L’heure de gloire pour la sneaker et le début d’un phénomène mode sans précédent.

Une différence sémantique aussi

Dans les pays anglophones, les anglicismes comme « baskets », « tennis » et « sneakers » sont souvent utilisés de la même façon et comme des synonymes pour désigner tout simplement une « chaussure de sport…mais à usage quotidien non sportif ». En gros, les trois expressions désignent des chaussures pour avoir un look sportswear. Petite exception pour le Québec qui voit ces modèles de chaussures comme des « espadrilles » ou des « godasses ».

Dans la langue anglaise, on observe tout de même quelques subtilités qui commencent déjà à différencier les différents modèles de chaussures. Les « baskets » sont généralement des modèles montants, les « tennis » ne couvrent pas les chevilles, les « running » sont exclusivement dédiées à la course à pied, et les « sneakers » englobent toute la petite famille.

En français l’évolution et la diversification du vocabulaire concernant les sneakers sont un peu à la traîne…Qu’observe-t-on aujourd’hui ? Dans l’esprit collectif le chef de la famille reste « chaussures de sport », « tennis » et « baskets » restent plus ou moins synonymes avec un côté plus urbain pour la basket et « sneakers » apparaît comme un ovni dans tout cela…une sorte d’hybride qui déstabilise quant à ses prouesses technologiques d’une part mais aussi à sa capacité de faire une petite révolution dans le monde la mode et de plaire à tout le monde.

 

Différences entre sneakers et baskets : caractéristiques et usages

Quel modèle pour quelle utilisation ?

Sur la performance effectivement on serait de mauvaise foi de ne pas avouer que c’est bien la basket qui tire son épingle du jeu, car les développeurs ont tout pensé pour que chaque paire soit la plus adaptée possible à l’activité sportive correspondante. Sur le confort en revanche…certes, il est sûrement le plus grand atout de toute paire de sneakers…car on a l’impression de porter de vrais chaussons, non ? Plus sérieusement, la principale différence entre les deux est donc l’usage pour lequel les deux modèles de chaussures de sport sont prévues.

·         Prenons un exemple concret qui date maintenant d’il y a plus de 30 ans et souvenons-nous des modèles du type Air Jordan 1 ou encore Adidas Superstar qui n’étaient portées par les joueurs sur les terrains de basketball. Vous ne les verrez plus aujourd’hui sur les mêmes terrains de sport puisqu’elles ont été remplacées par des modèles sportifs améliorés grâce aux experts des services recherche et développement…plus de légèreté, plus d’amorti. De vraies chaussures de sport dédiées au sport professionnel ou amateur, qu’on appelle baskets !

·         Autre exemple qui date des années 902 avec les Air Max 1 et les New Balance 574 qui chaussaient les pieds des coureurs, des modèles dédiées au running donc. Aujourd’hui, vous ne verrez plus personne courir avec ces mêmes modèles, car le marché a été submergé de modèles beaucoup plus perfectionnés et performants. Par contre, côté tendance et mode, les Air Max et les New Balance vont volontiers styliser un joli look rétro revisité.

Et les fabricants ont bien compris ce distinguo c’est bien pour cela que face à l’enthousiasme grandissant des fans de streetwear pour les sneakers, ils ont quasiment tous scinder leurs propositions commerciales, leurs recherches et donc leurs collections en deux : des chaussures pour le sport avec performance et confort pendant une activité physique, et des chaussures au look sportif pour les fashionistas.

Baskets VS sneakers : les caractéristiques

Vous l’aurez donc compris on ne porte pas une paire de baskets ou de sneakers pour le même usage. Suite à ce constat on en conviendra donc qu’elles ont des processus de fabrication distincts et donc des caractéristiques différentes.

Etant donné que les baskets sont consacrées au sport, les modèles qui sont fabriqués de nos jours des usines sont conçus de façon à procurer un plein confort à leurs utilisateurs pendant leur activité sportive : foot, running, athlétisme, tennis ect... Et les marques mettent l’accent notamment sur la qualité des matériaux.

Quant aux sneakers, c’est le design qui va faire l’objet de davantage de recherche, sans oublier l’extrême confort qui fait tout de même la « touch » de la sneaker.

Sneakers VS baskets : on décortique !

·         La tige

C’est la partie extérieure de la chaussure de sport, elle est rattachée à la semelle et elle a un impact direct sur le maintien et le confort du porteur. La tige peut être composée d’un ou plusieurs matériaux. Les tiges sont notamment très travaillées sur les modèles sneakers pour un confort optimal : tige en cuir, tige perforée, tige élastiquée, tige haute ou mi-haute…

·         Les lacets

Les lacets permettent bien évidemment le serrage de la chassure et de bien attacher le pied à l’intérieur. Sur certains modèles on peut également trouver des scratchs. Là encore, les fashionistas adorent personnaliser les lacets de leurs modèles de sneakers : lacets ovales, ronds ou plats, lacets or ou argent, lacets de couleurs…

·         La semelle de propreté

La semelle de propreté est à l’intérieur de la chaussure de sport pour augmenter le confort général. C’est un des points forts de la basket pour sportifs, hygiène oblige !

·         La semelle intermédiaire

La semelle intermédiaire est la partie située entre la semelle inférieure et la partie supérieure de la chaussure de sport. La semelle intermédiaire comprend généralement l’amorti, et sa largeur a un impact sur la stabilité de la paire. Ici, c’est bien sûr une partie très travaillée de la basket, plus que la sneaker.

·         Le renfort au talon

Le renfort au talon est la plaque qui assure le verrouillage et le maintien de la cheville à l’intérieur de la chaussure de sport. C’est un élément très important de la basket qui doit assurer la sécurité physique du sportif pendant une activité.

·         L’amorti

L’amorti est le coussin sous forme de mousse ou d’air qui permet d’absorber les chocs pendant un effort. Elément technologique bien conçu sur les modèles de baskets pour le running et tous les sports qui impliquent une course rapide ou prolongée.

·         La semelle

La semelle inférieure garantit l’adhérence au sol et une bonne traction. Bien sûr, c’est un élément que les développeurs ont à cœur de surveiller sur les modèles type baskets.

La prochaine fois que vous vous retrouverez devant un vendeur sport ou sur un moteur de recherche pour faire du shopping, plus de panique ! Vous êtes désormais armés pour bien faire votre choix lors de votre prochain achat de chaussure de sport ! Baskets ou sneakers ? Vous savez désormais les différences 

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment!

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
  • registre

Nouveau compte S'inscrire