Evolution et success story des sneakers, des terrains de sport aux podiums de luxe

person Posté par: Anthony list Dans: Histoire de la mode Sur: comment Commentaire: 0 favorite Frappé: 866

Connaissez-vous seulement une seule personne qui ne possède pas une paire baskets ou de sneakers ? Que ce soit pour rester dans le fond de son canapé en mode décontracté, pour adopter un look casual, urbain ou carrément sportwear, pour allier confort, style et activités physiques ou encore pour tout simplement arborer l’accessoire mode de tout fashionista qui se respecte. De 50 à 5000 euros, la sneaker a conquis le cœur de la planète, passant du statut de basket à celui d’icône du prêt-à-porter. Comment ? Pourquoi ? Qu’est-ce qui explique la formidable évolution de la sneaker ?

La naissance des sneakers : objet sport, objet cool, objet culturel

Avons-nous déjà vu passer d’autres pièces de mode qui ont connu pareille évolution ? Passer des terrains de sport aux podiums de luxe, en devant également de véritables objets culturels et d’identification, aux pieds des plus grandes stars ou encore à être admiré par des visiteurs au Design Museum de Londres. Plus qu’une basket, plus qu’un marché en pleine croissance, la sneaker est bel et bien un phénomène sociétal.

Première victoire : celle du confort

Au départ, rien de très sexy, quand un scientifique du nom de Charles Goodyear invente à la fin du 19ème siècle : la vulcanisation du caoutchouc. Du soufre dans du caoutchouc pour donner naissance à une matière flexible, souple et résistante. Une révolution pour nos voitures certes mais avait-on venir une autre révolution, en matière de mode, derrière cela ? Plusieurs décennies plus tard voilà que le procédé se greffe à nos baskets un peu rigides pour en faire des chaussures de sport plus confortables plus discrètes et plus durables.

Plus confortables donc…c’était bien le premier point gagné par ce qui allait devenir les sneakers. Parce que c’est bien connu, porter de jolies chaussures, faire du sport, cela fait souvent mal aux pieds. Et les enfants, les femmes et les hommes du monde entier confirmeront. Ouf ! Enfin une paire de chaussures que nous allions tous pouvoir porter au travail, dans la rue, en courant, le weekend, ou à la maison…sans souffrir et avec style ! A l’époque, même les Britanniques donnaient leur aval en qualifiant la basket en caoutchouc socialement acceptable, que ce soit pour des occasions chics ou décontractées.

C’est la naissance par la même occasion de la tendance athleisure. Une simple mode ? Non, un véritable phénomène de société puisque pour la première fois les gens allaient privilégier le confort à l’esthétisme et que les fabricants, eux, allaient enfin comprendre que l’on pouvait allier les deux. L’évolution du sportwear étaient en marche : vêtements de sport, de détente, accessoires, baskets…

Les sneakers : un mode de vie urbain et cool

La basket est donc née sur les terrains de sport, dans un climat de compétition, dans la sueur et le dépassement de soi. Une atmosphère sous haute tension où elle était conçue pour être malmenée et poussée dans ses retranchements.

Au-delà des terrains, son hybride évoluée la sneaker s’est offert un autre destin…plus cool. Elle s’est imposée dans la rue, chaussant les stars des musiques urbaines, les sportifs devenus icônes de la mode puis des célébrités issues du cinéma ou de la chanson. Tous avec ce même point commun : ne plus encombrer de chaussures inconfortables, comme une mise à mal des codes que certains milieux imposent. Sur cet aspect on peut donc voir les sneakers comme des objets de revendication : du confort pour tous, un objet qui réunit toutes les classes sociales, un accessoire d’identification pour certains, un objet rebelle pour d’autres.

 

Les sneakers et leurs évolutions

Voilà plus de 100 ans que nous portons des baskets et des sneakers ! Comment expliquer ces évolutions de design et l’enchaînement de modèles emblématiques si différents au fur et à mesure des années ? C’est bien simple, on notera que plus la basket s’éloigne de son usage sportif plus elle laisse place à la sneaker focalisée sur la mode, le tout poussé par les différentes grandes figures qui ont pu les porter et les mettre en lumière : grands sportifs, puis stars du rap, icônes du cinéma et égéries de la mode.

Evolution du design et des modèles emblématiques

·         1917 : les premières baskets avec Chuck Taylor

C’est la naissance de la première basket avec le modèle commercialisé par Converse en 1917…le même qui ne se démode pas aujourd’hui ! Comme quoi…il n’a pas pris une ride !

·         1965 - 1983 : les modèles damiers avec Stan Smith et Vans

Difficile de passer à côté des Stan Smith d'Adidas de 1965. Pendant une dizaine d’années ce fut le modèle phare des skatteurs.

·         1984 - 1987 : les montantes avec les sneakers « high »

Les années 80 font prendre de la hauteur aux baskets…et des couleurs par la même occasion. On citera notamment les Nike Dunk et les Air Max. Vous vous souvenez de leur fameuse bulle ?

·         1985 - 1989 : les sneakers et le phénomène Michael Jordan

C’est un tournant décisif pour les sneakers lorsque la carrière du basketteur Michael Jordan explose. Le sportif légendaire signe alors un contrat avec Nike. C’est la naissance de la célèbre paire qui portera son nom…sans compter ses nombreuses déclinaisons. 

·         1992 - 2005 : notoriété assise avec Jordan, Shaq et Wu-Tang Clan

D’autres légendes qui confèrent une stature définitivement urbaine et street aux sneakers : Jordan toujours mais aussi Shaquille O'Neal, une autre légende du basketball et le Wu-Tang Clan pour des résonnances rap. On remarquera pendant ces années là que la sneaker se fait de plus en plus basse, plus citadine et résolument moins sportive.

·         2005 - 2012 : vive le vintage et les post-sneakers

Depuis 2005, les fashionistas connaissent une période de nostalgie…les sneakers « c’était mieux avant ? ». Laissant place à deux phénomènes : le premier qui revisite les modèles de légende et qui mêle nouveaux designs et imagerie rétro. La deuxième qui pousse les collectionneurs à se ruer sur le marché du vintage et de la seconde main pour retrouver le design des vraies paires d’antan.

 

Evolution d’usage et donc de fabrication

Pour fouler les terrains de sport les baskets se sont dotées et se dotent encore aujourd’hui de processus de fabrication bien particuliers pour apporter aux consommateurs un confort et des performances adaptés à la pratique de leur activité sportive. Loin des compétitions et des entraînements, la sneaker, elle, a gardé son look sportif et un esprit urbain en peaufinant le design mais en délaissant évidemment quelques caractéristiques techniques. Alors, pour résumer, quelles sont ces évolutions ?

·         Evolution esthétique. Si elles arboraient avant beaucoup de menus détails, les sneakers tendent aujourd’hui à beaucoup plus de sobriété et de simplicité. C’est un peu la tendance du tout ou rien. Certains modèles vont choisir l’extrême simplicité pour un look épuré et chic alors que certains modèles vont rivaliser d’extravagance avec couleurs flashy, éléments décoratifs et logos XXL au menu !

·         Evolution des matières. Eco-responsabilité oblige, les marques proposent de moins en moins de modèles en cuir et se tournent vers des matières plus durables comme le synthétique ou le textile.

·         Evolution technologique. On prendra pour exemple le désormais célèbre « amorti Boost » de chez Adidas.

·         Evolution de la semelle. La semelle intermédiaire est plus épaisse aujourd’hui que sur les premières sneakers. Une volonté de travailler le confort à son apothéose mais aussi pour surfer sur la vague « compensée » et « plateforme ».

On notera au passage une chose étonnante : malgré leurs multiples évolutions esthétiques et techniques, on constate que les sneakers sont des chaussures conçues pour durer puisqu’elles ont une durée de vie assez incroyables. Et les premiers modèles populaires datant des années 70 étaient déjà incroyablement bien pensées puisqu’elles sont encore aujourd’hui fomidablement adaptées à nos pieds plus modernes. Force est donc de constater que le design d’une chaussure à la base créée pour un usage sportif, convient à tous, peu importe son âge et sa morphologie.

La sneaker, nouvel objet de luxe et de collection

Fini le temps vous l’aurez compris où les baskets étaient cantonnées au rang d’accessoires sportswear, casual ou urbains…aujourd’hui la sneaker est devenu un véritable objet de luxe. Sur les podiums des plus grands créateurs, les sneakers s'imposent sans complexes comme le nouveau must-have chic. Une révolution réussie, et seulement en quelques années.

La sneaker, icône du streetwear de luxe

Lorsque, pendant les années 70, la basket a commencé à gentiment quitter les terrains de sport, on ne se doutait pas encore qu’elle allait conquérir le monde de la mode. Et que même les plus grandes marques de luxe allaient mettre le grapin dessus. Avec des revisites et des prises de liberté bien sûr, vous vous en doutez. 

Pour exemple : saviez-vous que les modèles de sneakers les plus prisés de ces dernières années étaient toutes issues de créateurs de renoms ?  En effet, Alexander MacQueen, Gucci et Balenciaga pour ne citer qu’eux trois ont largement contribué à ce phénomène pour faire des sneakers : les nouvelles chaussures du streetwear de luxe. Avec les extravagances qui vont avec : les sneakers se permettent des semelles plateformes, des semelles crantées, des matières premières d’exception et certaines sont vendues entre 350 et 8500 euros. De vrais objets de convoitise notamment chez les femmes qui adoptent sans frilosité un nouveau confort au détriment de talons aiguilles et d’escarpins trop inconfortables. Car le summum du luxe est bien là : c’est beau et c’est hyper confortable !

Si à une époque donc les modeuses et les fashionistas auraient tout donné pour un it-bag de luxe logoté Vuitton ou Chanel, elles se jettent désormais sur des pièces incontournables de sneakers issues de ces mêmes grandes maisons de couture qui dominent le marché du luxe.

Vous pensez que l’âme de la sneaker s’y est perdue entre temps ? Détrompez-vous, c’est bien là que les baskets ont réussi à briser les codes pour réconcilier le monde du sport et celui du raffinement avec des collaborations mode aussi improbables que créatives pour signer des collections de sneakers incroyables et en éditions limitées : Puma et Balmain, Adidas et Prada ou encore Converse et Off-White…

La naissance des sneakerheads

Objets de luxe, objets de collection, la montée en gamme des sneakers a fait naître un nouveau terme : les sneakershead. Quésaco ? Tout simplement une personne qui collectionne les sneakers…et les profils peuvent être différents :

·         Le « sneakerhead hypebeast » qui court après les dernières tendances et veut absolument acquérir les derniers modèles de sneakers à la mode.

·         Le « sneakerhead reseller » qui achète les paires de sneakers les plus tendances pour ensuite les revendre à des prix plus élevés.

·         Le « sneakerhead OG » est un collectionneur de sneakers de longue période, amateur de modèles classiques, rétros et vintage, nostalgique des premières sneakers et plus très en accord avec les nouveautés d’aujourd’hui.

·         Le « sneakerhead passionné », plutôt un modeste collectionneur, qui craque occasionnellement pour des paires qu'il apprécie vraiment beaucoup. 

En 2022, le marché des sneakers ne montre aucun signes d’essoufflement et on estimé que ce marché atteindrait 85 milliards d’euros d’ici 2025. Le choix d’une paire peut désormais se décliner à l’infini…matières, couleurs, tailles, modèles, motifs, prix, marques…

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment!

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre